Le Vide

Le Vide

Pourquoi le vide nous fait-il si peur?

La peur du vide est tellement ancrée dans la conscience collective, qu’elle est presque innée en chacun de nous. Mais comme toutes les croyances, comme toutes les programmations, il est temps de sortir de ces limitations involutives. Pour cela nous devons comprendre pourquoi l’idée même du néant nous effraie autant.   

Nous redoutons tous, en tant qu’êtres humains, l’idée de néant. Bien sûr un deuil ou une rupture, une maison vide d’enfants ou d’animaux. Mais aussi une page blanche, une perte de mémoire, même un frigidaire vide. L’idée de nous trouver en haut d’un arbre ou d’une falaise nous rend malade à l’avance.

On a peur de perdre son travail, d’avoir faim, d’être seul.. Le vide sous toutes ses formes nous met face à notre propre fragilité, à cette peur irrationnelle de la mort. 

Dès lors où l’on perd ses propres repères, d’une façon ou d’une autre, nous ressentons cet état. Et cette frayeur est parfois tellement puissante et incontrôlable que l’idée même d’être rejeté d’un groupe, d’une communauté, familiale ou sociétale, de ne plus exister, de ne plus être aimé, nous est INTOLÉRABLE.

Si ça vient résonner au plus profond de soi c’est parce que le vide réveille la déchirure originelle de notre séparation d’avec la Source. Cette séparation a créé un saut dans l’inconnu, et nous ne sommes toujours pas remis de ce traumatisme.   Cette fausse croyance d’être coupé du Tout, de l’amour universel.

Le temps est venu de guérir cette déchirure primordiale, car elle est un élément clef de notre évolution

Alors, comment guérit-on?

Nul ne peut provoquer l’étape de cette guérison primordiale. Elle arrive lorsque nous sommes prêts. Elle est d’une telle puissance jusqu’au coeur subatomique de nos cellules, que tous nos corps doivent être prêts à la traverser.

En attendant ; 

Quelque soit l’expérience, même si elle semble être déplaisante, on prend conscience que l’on va combler par des choses extérieures, par des personnes même toxiques, par des objets futiles ou toutes sortes d’addictions, cette sensation de vide. Pour se rassurer. 

On ne sait pas expérimenter le vide.

Nos moments de libres, par exemple, on ne sait pas quoi en faire!

On va allumer la télé, prendre un livre, se ruer sur notre téléphone intelligent.. bref chercher à le combler absolument. Nos périodes vide de relation, vide de nourriture ou d’activités vont nous pousser à chercher à l’extérieur de quoi remplir ce manque. Pour nous rassurer, encore.

Ne rien faire, être seul est perçu par la société comme négatif, improductif. Et tout est fait pour nous accaparer; Jeux, séries télé, travail, études, éducation etc. On ne sait plus être en paix, en silence, en introspection. 

Pour comprendre le sens de tout cela, nous devons inverser le schéma.

Qu’est ce que le vide?

On le sait tout, dans cette matrice de dualité, est à l’envers. (Alice au pays des Merveilles) Et lorsque nous inversons le schéma, le vide est loin d’être vide. Il est, au contraire, rempli de l’énergie quantique et c’est une des clefs pour revenir à Soi.

Ce qui comble le vide est la même vibration qui le constitue; l’AMOUR. Et oui, seul l’amour est compatible au vide. 

Le reste n’est que pansements, chimères et remplissages futiles, même si ça a l’air de tenir un temps, c’est provisoire.

Cette déchirure, doit se travailler en profondeur.

Et si vous ne remplissez pas votre espace par votre propre énergie, il sera rempli immanquablement par des indésirables.  

Prenez l’exemple d’une pièce vide; Ce sera poussière, toiles d’araignées, moisissures, fourmis, rats, ou même clochards, qui viendront occuper la place. Un corps physique attirera les bactéries ou les microbes à la moindre plaie.. toutes sortes d’indésirables sur les plans subtils, ou de parasites sur le plan physique, sont près à prendre l’espace vaquant à tout moment. Et c’est d’autant plus réel que bons nombres d’entités sont aux aguets pour venir nous interférer.

Nous devons occuper tout notre espace, sur tous les plans, dans tous nos corps!

C’est intéressant de constater que lorsqu’on fait un travail de nettoyage des émotions négatives, sur une personne, ces émotions sont expulsées des corps émotionnel et éthérique, par exemple.. mais si on ne comble pas le vide laissé par ces basses fréquences, on va laisser une brèche. Et cette brèche se remplira immanquablement par une énergie vampirisante extérieure à nous. Donc il est primordiale, à chaque fois que vous transmutez une émotion ou une mémoire matricielle, de vous remplir de votre propre vibration Amour Lumière christique.

Pour conclure ;

N’oubliez pas que, quelque soit l’épreuve que vous traversez, c’est comme traverser un fleuve, cela demande de la volonté et du courage, mais si vous ne lâchez pas la rive, vous n’atteindrez jamais celle d’en face. 

Le tout est d’être bien aligné pour ce court moment de tourmente, de vide.. et il suffit de vous laissez porter par le courant, par cette énergie qui est là, bien présente autour de nous.. et vous y arriverez!

Faites vous confiance.

Il est important de conscientiser que parfois, l’autosabotage est redoutable à vouloir nous raccrocher à ce que l’on connait déjà.

On laisse nous même les interférants nous posséder en continuant de leur donner notre accord, uniquement par peur inconsciente d’être seul.

FT

3 réponses

  1. Au-delà de la forme de cette vidéo, si sensiblement construite, son contenu entre en profonde résonance avec chacun, dans nos expériences respectives.

    Le vide c’est surtout notre identification à ce corps, alors que nous sommes avant tout un esprit, une fractale de la source. Nos peurs sont donc d’illusoires barreaux dont notre mental est le geôlier.

    En écrivant cela et par associations d’idées, s’impose à moi l’expérience de Roger McGowen, cet innocent condamné à mort qui, en prison, a trouvé la liberté.

    Et bien que l’évocation d’un brin d’herbe, du soleil sur sa peau, d’une simple accolade lui fasse souvent expérimenter cruellement l’idée du vide, il a su rencontrer son être intérieur, ce qui lui faisait dire :

    “Plutôt la prison avec “Lui” que la liberté à l’extérieur sans “Lui”.

    Son ouvrage “messages de vie” est un puissant antidote contre cette idée du vide, quand celle-ci vient nous titiller. Je le recommande vivement.

  2. Antoine LB dit :

    Je renouvelle tous mes chaleureux remerciements à Flot et Sabine pour tous ces précieux outils de travail qu’elles réalisent de façon qualitative et partagent gracieusement aux profits des Initiés.ées.

    Pour ma part, je suis sorti de cette matrice artificielle en acceptant de perdre toute une existence matérielle mis en place.
    J’ai refusé le rendement et la rentabilité à partir de cet instant la rue m’a accueilli, pendant de longues années, jusqu’à ce que j’intègre ma propre vibration: Amour Universel.
    Le vide existe que dans la structure matricielle car la conformité à une mode de vie fais appel à de nombreuses personnes qui y cèdent.
    Aujourd’hui, je suis à nouveau aisé mais que de façon Lumineuse. C’est mon chemin avant de retrouver ma Source Individuelle et Originelle.

    En ce sens, je remercie Flot & Sabine pour m’avoir apporté leur précieuse aide, au moment opportun.
    Ouvrons notre Coeur et fermons le mental interféré !

    Antoine LB – 09.05.2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.